<< Retour à la liste

Vendredi 4 novembre 2011

The last capitalist

Cliquer pour zoomer

The last capitalist
Horaires
20h30

Tarif: Libre participation

 

Projection du film du cinéaste italien Enrico Bernard  " The last capitalist " en version originale ( anglais ) suivi d'un débat en présence de l'auteur.

Adaptation de la comédie " Holy Money " par Enrico Bernard 

Production : New World  Film- Entertainmentart- Kushner Year : 2011 Country : Italy-Switzerland-Usa  Musique originale et chansons de Aldo Jacobelli . (Dola J. Chaplin) Musical Production: Protosound srl Pesaro

Avec les artistes suivants :  Martin Kuhner, Ava Mihalievjc, Andre Vanmarteen

Enrico Bernard (Rome 1955)

 Auteur, metteur en scène, essayiste, critique et historien du théâtre. Une douzaine de ses pièces ont été représentées en Italie, Allemagne, Suisse, Autriche, France (Paris), États-Unis (New York) . De nombreuses œuvres ont été publiées dans des revues spécialisées. Aux États-Unis, ses comédies sont publiées en anglais par Soleil Publishing et en Allemagne en allemand par la Verleger gmbh.

Il a reçu le Masque d'Argent du Théâtre italien pour sa carrière et a remporté le prix de l'Institut du Théâtre Italien pour sa pièce "Magnetic theater play".

Based on the comedy " Holy Money " by Bernard performed in Rome and New York, the movie has been filmed by Americain actors in the splendid setting of Tuscany. An elder and forgetful Americain multi-millionaire, who has retired in a country estate near Siena, receives a visit from a young woman Wall Street stock broker...

The film creates many reasons for an intense and current debate. 
 
Mr Chomsky, un septuagénaire milliardaire, au sommet de son succès financier, a décidé de débrancher la prise, et d'aller profiter des dernières années de sa vie dans un endroit préservé et magnifique : la Toscane.
Il n'a pas tout à fait perdu l'ambition et le punch du "Vieux Lion de Wall Street", mais il est quand même un peu déphasé…Un beau matin, à l'heure du petit déjeuner, Cherryl sous l'apparence d'une jeune manager de la Grande Pomme, frappe à sa porte...
Cherryl semble subjuguée et fascinée par la personnalité (un peu berlusconienne) de l'ancien homme d'affaires, et accepte l'invitation à rester dîner.
 
Ainsi commence un jeu de massacre au cours duquel les thèses les plus extrêmes et violentes du monde non-global affrontent la vision du monde du vieux capitaliste.