Folle à demi

12,00

Le Samedi 23 mars à 20h

Salle du Rat

20h (durée 1h10)

Catégorie :
Choisissez un évènement sur le calendrier :

Description

Texte et mise en scène de Cassidie GARDES.

Avec Elina Maurel, Louise Poulain Roudevitch, Maëlys Attia, Alice Dalard, Salomé Rousselot.

Enfermée dans un hôpital psychiatrique, Victoire, amnésique, part en quête de la vérité.
Pourquoi est‐elle là? Qui est responsable de tout cela?
Les médecins se refusent à lui répondre… Un jour une femme apparaît, une sorte de colocataire.
Dérangée, un peu ; loufoque, assurément ! Cette dernière est forcément folle ! Ou pas….
Grâce à elle, Victoire se sent moins seule et qui sait peut‐être pourra‐t‐elle l’aider à comprendre?
Un polar délirant. Venez suivre cet étrange duo, le temps d’une heure et résoudre le mystère qui
plane dans cet asile…

‘’Folle à demi’’ a été écrite en septembre 2017, il s’agissait de la première création de Cassidie Gardès. Soutenue par l’association du Théâtre Pouffe, il a alors été proposé à la jeune troupe de monter le projet dans le cadre d’un Tremplin Jeunes Talents au Pôle Culturel Jean Ferrat de Sauveterre.

La troupe a été créée assez rapidement avec 5 comédiennes jeunes et dynamiques, pour la plupart faisant partie des ateliers du Théâtre Pouffe.
Un véritable travail de recherche a été fait, et des témoignages ont été recueillis, afin de rendre la pièce la plus réaliste possible.

Folle à demi est une création originale de théâtre contemporain, d’une durée de 70 minutes. Un thriller psychologique à l’humour grinçant, où la fiction se mêle à la réalité. Une pièce touchante, parfois drôle, qui aborde de nombreux sujets délicats tels que : la solitude, l’isolement, la folie, la mémoire…, avec légèreté et une pointe d’humour. C’est pourquoi, elle n’est pas recommandée aux moins de dix ans.

Une mise en scène travaillée et une conduite son et lumière, qui mettent en valeur la pièce et le
jeu de ces jeunes comédiens talentueux.
Le jeu des comédiens nous invite d’abord à comprendre les personnages, à vivre, ressentir leurs
émotions… avec des monologues intenses, des silences qui en disent long, des répliques parfois
drôles, des dialogues touchants…
Chaque détail a son importance, ou pas… Bien souvent ce n’est qu’à la fin que l’on comprend
réellement l’étendue de la personnalité des personnages, et le sens profond de la pièce.
On peut même terminer la pièce en se disant « Oh…non…mais…»
Un subtil équilibre de technique d’écriture et de mise en scène comparable au “fusil de Tchekhov »
fusionné avec le « Foreshadowing »